Need help with a word ? Try this :

The gadget spec URL could not be found
 

ASTÉRIX
de Goscinny et Uderzo

page 1 > page 2 > page 3

Part of
Readings

Astérix in French : Now, let's see what Wikipedia says about Astérix in French (expurgated transcription, full article here) :

  • Présentation

Astérix est une série de bande dessinée franco-belge, créée en 1959 par René Goscinny (scénariste) et Albert Uderzo (dessinateur) dans le no 1 du journal Pilote. Après la mort de René Goscinny en 1977, Albert Uderzo va continuer seul la série (albums n°25 et suivants).

La série met en scène un petit village gaulois d'Armorique (dans la Bretagne actuelle) peu après la conquête romaine. Les habitants du village lutte contre l'envahisseur grâce à une potion magique préparée par le druide qui donne une force exceptionnelle mais temporaire à ceux qui en boivent. Les personnages principaux sont le guerrier Astérix et le livreur de menhirs Obélix accompagné de son chien Idéfix. Ils sont généralement chargés de déjouer les plans des Romains ou d'aller aider des villages étrangers à lutter contre la République romaine.

Publiée dans le journal Pilote de 1959 à 1973, la série est éditée parallèlement en album cartonné, pour les vingt-quatre premiers albums. Traduits dans cent sept langues, les ventes cumulées des albums représentent 350 millions d'exemplaires, ce qui en fait la bande dessinée européenne la plus vendue dans le monde. On estime à 95 millions le nombre d'albums vendus dans les pays francophones, à 88 millions en Allemagne, 20 millions au Royaume-Uni ainsi qu'aux Pays-Bas, à 17 millions en Espagne, à 5 millions en Suède et en Italie, à 4 millions pour la Finlande, la Norvège, le Danemark et la Grèce, à 3 millions au Brésil et à 2 millions au Portugal. On remarque l'absence des États-Unis où le héros n'a jamais percé malgré une tentative de traduction.

La série est avant tout humoristique et parodie principalement la société française des années 1960 et 1970, ainsi que les stéréotypes des régions françaises et des peuples étrangers.

  • Les principaux personnages
Astérix :
Astérix est un guerrier gaulois et le héros de la série. Il apparaît pour la première fois dès la première image de la première histoire. Il porte déjà son uniforme de héros composé d'un haut noir, d'un pantalon rouge, d'un casque et
d'un glaive. Blond, moustachu, petit, maigre, voire laid, il est loin du physique traditionnel des héros de bande dessinée de l'époque. Au début, Albert Uderzo voulait le dessiner grand et fort, mais le scénariste René Goscinny souhaitait absolument un anti-héros qui ait un physique amusant. Les auteurs souhaitaient qu'il soit teigneux, intelligent et débrouillard afin de ressembler à la caricature du français moyen.
Il est né en 85 avant J.-C., le même jour que son ami Obélix. Leurs aventures ayant lieu vers 50 avant J-C, on peut donc estimer qu'il a 35 ans.
Son intelligence, son courage et sa ruse lui valent d'être le meilleur chasseur et guerrier du village, un des plus précieux conseillers d'Abraracourcix (le chef), et un bon confident de Panoramix (le druide).
Il est presque toujours accompagné de son ami Obélix avec qui il partage toutes ses aventures. Ils se disputent assez souvent mais ils se réconcilient à chaque fois.
Son nom est construit à partir du mot « astérisque », petite étoile indiquant dans un texte le renvoi à une note de bas de page (on la note « * »). Le nom « Astérix » peut également se traduire par « Roi des étoiles » du latin « aster » (étoile) et du mot celte « rix » (roi).

Obélix :
Obélix est l'ami d'Astérix et l'accompagne quasiment dans toutes ses aventures. Il est ajouté dans la série par Uderzo qui souhaitait un personnage grand et fort, après le refus de Goscinny qu'Astérix ait un physique de superhéros. Il prendra rapidement de l'importance dans les histoires, au point d'être considéré comme le co-héros de la série.
Le personnage d'Obélix est à l'origine de quatre "séquences" humoristiques dans presque toutes les aventures d'Astérix :
- La potion magique : Quand il était jeune, Obélix est tombé dans la marmite de potion magique et il en a gardé une
force surhumaine dont les effets sont permanents. Bien qu'il en ait très envie, il n'a plus le droit de boire de la potion magique. Le druide Panoramix lui répète à chaque fois que "c'est parce qu'il est tombé dans la marmite quand il était petit" ; alors que la cause réelle de cette interdiction est le danger pour Obélix s'il en buvait : il serait changé en granit (cf "la galère d'Obélix", tome n°30). Dans chaque album, le lecteur est conduit au même ressort comique : Comment Obélix va-t-il demander à boire de la potion magique ? Comment va-t-il réagir quand Panoramix aura répondu non ? 
- Physiquement, Obélix est corpulent, à la limite de l'obésité. Il ne veut pas l'admettre, et bien souvent il est amené dans une situation où quelqu'un va faire allusion à son embonpoint. La réaction verbale ou physique d'Obélix (si c'est un personnage neutre, il va "rectifier les dires" de son interlocuteur, c'est-à-dire nier l'évidence ; si c'est un garde romain, il va lui mettre des baffes) produit la situation comique. Selon les cas, Obélix contredit, s'énerve, met des baffes ou boude.
-Obélix est un gros mangeur. C'est la caricature du français "bon vivant" (en vieux français on dit "faire bonne chère" ou "faire bombance"). Son appétit gigantesque est source de situation comique : il n'a jamais assez à manger, ses préoccupations ne sont jamais très éloignées de l'alimentation. Obélix, c'est un peu l'enfant qui répète inlassablement "quand est-ce qu'on mange ?"et "j'ai encore faim / j'en veux encore".
-Intellectuellement, Obélix est assez primaire. Son monde est fait de chasse aux sangliers, de baffes aux romains, de livraison de menhirs et de repas gargantuesques. Sa faculté de jugement est une caricature du "français moyen",  peu capable de relativiser ses croyances et d'apprécier les valeurs étrangères. Ainsi, son horizon de réflexion se limite souvent à un "ils sont fous ces romains". Ce caractère obtus permet de faire rire lorsque "par surprise" Obélix
se montre capable d'un raisonnement élaboré ou qu'il fait montre d'une grande sensibilité.

Cette sensibilité "cachée" est d'ailleurs un des deux traits de caractère qui rend Obélix attachant. Il éprouve souvent de la compassion et de la tristesse lorsqu'il rencontre des personnes malheureuses : Dans Le Grand Fossé il est « sensible aux belles histoires d'amour qui finissent mal » et « également aux belles histoires d'amour qui finissent bien ! ». Le deuxième aspect qui rend sympathique Obélix, c'est sa fidélité. Tout au long de leurs aventures, il est lié d'une très grande amitié à Astérix, qu'il considère comme son frère et qu'il ne laissera jamais tomber. Il est aussi très attentionné et protecteur envers son chien Idéfix.

Contrairement à une croyance répandue, "Obélix" ne vient pas du monument d'origine égyptienne appelé obélisque. "Obélix" vient du mot "obèle", qui est un caractère d'imprimerie (comme l'astérisque) qui signale un passage incertain dans un texte. (symbole de l'obèle : † ). Les noms des deux héros viennent donc du monde de l'imprimerie, c'est normal pour des héros du monde imprimé (et d'un village d'opprimés) !

Idéfix :
Idéfix est le chien d'Obélix. C'est un petit chien blanc dont la race est indéterminée, qui adore les os et les arbres. Il apparaît pour la première fois dans la page 13 de l'histoire Le Tour de Gaule d'Astérix. Il va suivre les deux héros tout
au long de leur périple dans la Gaule sans que ceux-ci ne s'en aperçoivent, jusqu'à la dernière planche où Obélix le remarque et lui donne un os. Rapidement, il devient le compagnon indispensable et inséparable d'Obélix.
Idéfix est un peu à l'image des deux personnages : boudeur, il lui arrive de ne pas répondre aux attentes d’Obélix, mais également rusé il sait les sortir d'un mauvais pas (voir l'échappée de la pyramide dans Astérix et Cléopâtre).
Il a l'esprit très ouvert et peu farouche : il se lie d'amitié facilement avec les chiens qu'il rencontre au cours de ses voyages, comme le gigantesque dogue des vikings dans La Grande Traversée ou les chiens paresseux de Astérix en Corse.
C'est aussi un faire-valoir : Son aspect fragile contraste avec le physique massif d'Obélix, tout en suggérant un caractère sensible et délicat. En partie grâce à lui, Obélix est bien le grand costaud au cœur tendre voulu par ses auteurs.

Idéfix est le support de deux séquences humoristiques dans les aventures des héros :
- Amoureux de la nature, il est contre l'abattage des arbres, geste qui le fait pleurer, entrer dans une folle colère ou encore s'évanouir.
- Obélix veut souvent l'emmener en voyage contre l'avis d'Astérix qui le trouve trop petit. Mais Obélix imagine toujours un stratagème pour l'emporter quand même !

Son nom est un jeu de mots à partir de l'expression avoir une idée fixe, autrement dit ne pas changer facilement d'avis, être têtu. La traduction anglaise est remarquable, car en conservant le concept d'idée fixe, elle ajoute un jeu de mot sur "chien" (dog), qui n'est pas présent en français : "dogmatix".
Le nom "Idéfix" a été retenu par les auteurs suite à un concours dans le journal où étaient publiées les aventures d'Astérix. Ils disent : " Nous avons choisi Idéfix parmi les propositions des lecteurs, parce que c'est un nom court, qui sonne bien, qui claque à l'oreille. Il représente bien le caractère du petit chien ; c'est en effet un jeune animal à idées fixes : il veut toujours suivre ses deux amis gaulois et il pense toujours à manger de gros os."

Panoramix :
Panoramix est le druide du village, c'est lui qui prépare les potions, et notamment celle qui rend invincible. C'est l'un
des personnages clefs de la série, car c'est de lui que dépend la survie du village gaulois. Il porte un uniforme composé d'un habit blanc et d'une cape rouge. Il a aussi une longue barbe blanche (qui a tendance à s'allonger avec les épisodes de la série) et une serpe en or qui lui permet de cueillir le gui nécessaire à la potion magique.
Savant et philosophe, il est toujours consulté avant toutes les aventures. Respecté par tous les gaulois, il est craint des Romains qui tentent plusieurs fois de le capturer.
En ce qui concerne la potion magique, Panoramix garde sa composition rigoureusement secrète. Nous n'en connaissons que quelques ingrédients dont voici les principaux:
  • l'huile de roche (c'est-à-dire le pétrole), un ingrédient a priori indispensable mais Panoramix découvrira que le jus de betterave peut remplacer cet ingrédient, donnant en outre à la potion un meilleur goût !
  • le gui, que Panoramix charge Obélix d'aller cueillir dans La Zizanie. Attention, il ne peut être cueilli qu'avec une serpe d'or, ce qui posera problème dans La Serpe d'or.
  • le poisson raisonnablement frais, pour lequel il envoie Astérix et Obélix à la pêche dans La Grande Traversée
  • le homard, qui n'est pas indispensable, mais donne meilleur goût à la potion.
"Panoramix" vient de « Panoramique », qui signifie "vaste paysage".

Abraracourcix :
Il est le chef du « village des fous ». Il joue un rôle important dans les aventures Le Combat des Chefs, Le Bouclier
Arverne
, Astérix chez les Belges, et en partie dans Les Lauriers de César. Bien qu'il soit le "chef incontestable" du village, les décisions importantes sont le plus souvent prises par Astérix et Panoramix.
Physiquement, il est corpulent et il a un gros nez. Son épouse Bonnemine le surnomme "cochonnet" (little piggy) dans Le Devin, ce qui fait éclater de rire Astérix et Obélix.
Il n'a peur que d'une seule chose (comme les autres villageois) : que le ciel ne lui tombe sur la tête.
Il préfère boire et manger plutôt que de partir à l'aventure, mais il est néanmoins toujours prêt au combat, ou à défendre et aider des amis ou des étrangers en difficulté.
Son personnage permet de mettre en place deux types de situation humoristique :
- il fait régulièrement des discours de façon grandiloquente et ridicule face à ses habitants, notamment quand Astérix et Obélix partent en voyage ;
- alors qu'il se déplace principalement sur un bouclier porté par deux porteurs, on le voit souvent se cogner la tête aux arbres ou aux portes car ses deux porteurs ne sont pas toujours très coopératifs.

Son nom provient de l'expression « tomber sur quelqu'un à bras raccourcis » qui signifie attaquer quelqu'un violemment.

Assurancetourix :
Assurancetourix est le barde du village d'Astérix et Obélix.Il joue un rôle important dans les aventures Astérix Gladiateur, Astérix et les Normands, et Le domaine des dieux. Sa caractéristique principale : il a une voix épouvantable. Lui est persuadé de son talent, tous les autres sont persuadés du contraire. Quand il chante, il
provoque la fuite des animaux et bien souvent des cris de souffrance de ses auditeurs.
Assez grand, blond et solitaire, il aime vivre dans sa hutte perchée en haut d'un arbre pour composer des chansons que lui seul apprécie.
Quand il ne chante pas, Assurancetourix est un personnage très apprécié des habitants du village. Il est très sympathique et c'est un gai compagnon. Comme le dit Panoramix, il est "aussi bon camarade qu'il chante mal".
Il est d'ailleurs officiellement un notable du village, portant une cape rouge, enseignant aux enfants et siégeant à la plupart des conseils importants, comme Abraracourcix et Panoramix.
Fier de sa position au sein du village et de ses talents artistiques, il est très susceptible et peut facilement se vexer.
Son personnage est source de deux types de situation humoristique :
- Chaque fois qu'il essaie de chanter, Cétautomatix le forgeron l'en empêche en l'assommant d'un coup de marteau ;
- Au banquet final (séquence de célébration autour d'un bon repas) qui clôture les albums d'Astérix, il est généralement ligoté et baillonné. S'il ne l'est pas, c'est qu'il a joué un rôle particulier dans l'aventure.
Symboliquement, Assurancetourix représente la vanité intellectuelle et artistique.

Son nom "Assurancetourix" vient de l'expression assurance tous risques, qui désigne un type d'assurance automobile.

Cétautomatix :
C'est le forgeron du village. Physiquement très fort (seul Obélix le surpasse dans ce domaine), il a la particularité d'être un critique musical et culinaire brutal qui tape à chaque fois sur Assurancetourix pour l’empêcher de chanter, ou sur Ordralfabétix (le poissonnier) quand il juge à l'odeur que ses poissons ne sont pas assez frais.
Cette dernière mission est un ressort comique récurrent : Ordralfabétix étant très susceptible, toute allusion au manque de fraicheur de ses poissons déclenche un conflit qui finit en bagarre généralisée à laquelle tous les villageois participent avec enthousiasme. C'est le goût des français pour la polémique qui est ici caricaturé.

Ordralfabétix :
C'est le poissonnier du village. Il vend son poisson qui est considéré par les autres membres du village comme pas frais. Cétautomatix va le lui rappeler la plupart du temps, déclenchant ainsi une bataille, s'amplifiant et dégénérant jusqu'au point où tout le village se bat. Son épouse Iélosubmarine ("yellow submarine", comme la chanson des
Beatles) est habituellement chargée de ranger les poissons avant que la bagarre n'éclate.
Dans Le Devin, Astérix remarque que « Chaque fois que l'on parle de ses poissons, il y a une bagarre ».
Dans Astérix en Hispanie, Ordralfabétix est le premier poissonnier au monde à effectuer (bien contre son gré) des locations de poisson.
Bien que le village se trouve au bord de la mer,  Ordralfabétix ne semble pas pratiquer beaucoup la pêche : On apprend dans La grande traversée qu'il ne s'approvisionne que chez les meilleurs grossistes de Lutèce (Paris) et Massilia (Marseille), qui le livrent en char à boeufs, ce qui pourrait expliquer l'état de fraicheur de ses poissons.
Ordralfabétix dispose néanmoins d'un bateau de pêche (voir Astérix en Hispanie), dont il ne se sert pas souvent (« La mer ? Quel rapport entre la mer et mes poissons ? »).

Son nom signifie "ordre alphabétique".

Agecanonix :
C'est le doyen du village. Il est tellement vieux qu’il a atteint un âge canonique (d'où son nom).
Cependant, encore vert, il a une femme plus jeune, la plus belle du village, simplement dénommée madame Agecanonix, qui lui donne des diminutifs affectueux, comme Agecanonichou. Dans son passé, il a participé à la bataille de Gergovie, d'où sa réplique : « c'est reparti comme en 52 ! »




Jules César
:
Jules César est un consul romain, conquérant de la Gaule, et irrité par la résistance du village des gaulois. Il s'agit
d'une représentation du personnage historique du même nom : son apparence définitive est celle que l'on trouve sur les pièces de monnaie antique.
La figure du personnage historique est respectée puisqu'il n'est jamais atteint physiquement par les coups, ni menacé dans sa fonction. Il est néanmoins souvent malmené, ses célèbres citations latines sont fréquemment détournées et parodiées par les auteurs, sa façon de parler à la troisième personne est moquée, ainsi que sa préoccupation à vouloir tenir une grande place dans l'Histoire comme un homme digne (alors qu'il perd son sang froid dans certaines situations où il n'arrive pas à se faire craindre et respecter). Toutefois, au final, sa stature de personnage historique est toujours rétablie en mettant plusieurs fois sa clémence en avant.

Les pirates :
Les pirates sont une bande qui parcourt les mers pour dévaliser des navires. Elle est composée du chef Barbe Rouge,  de la vigie noire Baba, qui ne prononce pas les « r », et deTriple-Patte dont le rôle est de prononcer des citations latines avant et après le naufrage. c'est une parodie de la série Barbe-Rouge qui parait en même temps dans le journal Pilote. Il s'agit d'un comique de répétition dans la série, puisque dans pratiquement chaque histoire le bateau est coulé par les Gaulois.


  • L'humour dans Astérix
Les jeux de mots :
Ils sont très nombreux.
Ainsi, les noms des personnages ont une signification à peine cachée et parfois en complet décalage avec le monde antique. Les noms des gaulois finissent généralement en -ix, ceux des romains en -us, ceux des normands en -af, les ibères (espagnols) en -on, les bretons (anglais) en -ax, les Goths en -ic, les Grecs en -os ou -as, les Egyptiens en -is. Pour une liste complète des noms d'Astérix, suivre ce lien.
Le plus souvent, le comique basé sur les jeux de mots s'expriment par des allusions. Ainsi, dans Astérix aux Jeux
Olympiques, les athlètes venus de différentes contrées de Grèce défilent dans l'arène : « Cela commence par le défilé des Thermopyles. Ils sont suivis par ceux de Samothrace, sûrs de la victoire ; ceux de Milo sont venus aussi… Ceux de Cythère viennent de débarquer ; ceux de Marathon arrivent en courant ; ceux de Macédoine sont très mélangés ; les spartiates sont pieds nus… Rhodes n'a envoyé qu'un seul représentant, un colosse. » Goscinny fait ici référence (dans l'ordre) au Défilé des Thermopyles (jeu de mot entre le lieu géographique -un défilé est un ravin -, et le mot "défilé" qui signifie "marcher en file" c'est-à-dire marcher l'un derrière l'autre ; par ailleurs le défilé des Thermopyles est le lieu d'une célèbre bataille entre Grecs et Perses), à la Victoire de Samothrace (une célèbre statue du Louvre), à la Vénus de Milo (une autre statue du Louvre), à L'embarquement pour Cythère (un tableau d'Antoine Watteau), à la course du marathon, à la macédoine de légumes, aux chaussures spartiates, et au Colosse de Rhodes (l'une des sept merveilles du monde).
Goscinny utilise souvent le rapprochement entre une expression plus moderne que le monde antique, et son utilisation par les personnages comme si elle avait ses origines dans le monde antique. On trouve ainsi des noms de marque "à la sauce antique", les titres de chansons modernes reprises dans une version adaptée au temps des Gaulois ("Menhir montant" pour "Ménilmontant", chanson de Charles Trenet...)
Enfin, un moyen souvent utilisé dans Astérix est la citation latine : soit véridique mais détournée de son utilisation originale ("Desinit in piscem mulier formosa superne" = finit en queue de poisson, dit un pirate lors d'un naufrage), soit transformée ("veni, vidi, et j'ai rien compris" dit Jules César). Il ne faut pas oublier que le latin (et le grec) étaient des matières importantes enseignées au collège et au lycée à cette époque, et donc que de nombreux lecteurs d'Astérix avaient subi les joies de l'apprentissage du latin...
Le comique de situation
Il est basé sur des répétitions que le lecteur cherchera dans chacune des aventures : Obélix qui essaie toujours de boire de la potion magique et d'emporter Idéfix avec lui en voyage, Assurancetourix le barde qui se fait assommer quand il veut chanter, le bateau des pirates qui est systématiquement coulé, les poissons d'Ordralfabétix qui provoquent toujours une bagarre, Obélix qui réagit quand on le traite de "gros", les patrouilles romaines qui finissent mal malgré leurs efforts de discrétion, les chutes d'Abraracourcix du haut de son bouclier...
Les caricatures
Les villes et les populations sont très souvent parodiées, en exagérant les stéréotypes ou les préjugés en cours à leur égard. Ainsi, les corses sont paresseux, les gaulois bon vivants et bagarreurs, les Bretons boivent du thé à 5 heures quelles que soient les circonstances etc...
Certaines entreprises modernes (La poste, la banque, Ferrari...) sont aussi présentes et caricaturées.
Le dessin
Les expressions du visage sont caricaturées à l’extrême afin de faire rire immédiatement le lecteur. Le nez des personnages sont énormes, chaque détail physique et caractériel est exagéré. Un personnage ivre a le nez rouge, un gros mangeur a le ventre énorme ou encore un maître autoritaire a un cou démesuré. La couleur du visage fait aussi partie de la caricature avec un visage rouge pour la colère et vert pour la peur.
Enfin, de nombreuses personnes réelles ont donné leur visage à des personnages dans Astérix (voir le quizz plus bas).


 
page 1 > page 2 > page 3