Need help with a word ? Try this :

The gadget spec URL could not be found
 
LE LOGEMENT

Le Logement : page 1 > page 2

Le logement - page 1



C’est un vaste domaine. Commençons par le plus utile : décrire où on habite.

Généralement, on habite soit dans un appartement (=flat), soit dans une maison (=house).

Dans le domaine du logement, les verbes « vivre » et « habiter » sont équivalents.

Assez souvent, on donne des précisions sur la situation géographique de son logement : en centre ville (downtown), en banlieue (suburbs) ou à la campagne (countryside), et si vous êtes chanceux : au bord de la mer, ou à la montagne.

Les Français précisent souvent la distance (ou le temps) pour arriver à la grande ville la plus proche.

Quelques exemples :
« J’habite dans une maison en banlieue parisienne »
« Nous vivons dans un appartement dans la banlieue de Lyon »
« Nous habitons dans une maison à 10 km de Lyon »
« J’habite à une heure en RER de Paris » (RER = réseau express régional, c’est le train de la banlieue parisienne)
« J’habite à 30 minutes en voiture de Lyon »
« J’habite dans un appartement dans le centre ville de Paris » ou « J’habite dans un appartement en centre ville de Paris »
« J’habite à la campagne, dans une maison »
« J’habite dans un appartement à la montagne »
« Je vis seul à la campagne au milieu des poules ».

Si l’on sait de quelle ville on parle : « J’habite en banlieue / J’habite en centre ville »

Pour préciser les distances, on utilise : « près de » « pas loin de » « à 15 km de » « à 10 minutes en voiture/en train/à pied/ de… » « aux environs de », et plus rarement « proche de » « à proximité de » « loin de ».

Si on se repère par rapport à un bâtiment particulier, on utilise « à côté de » (=next to) : « une maison à côté de la piscine, de la mairie, de la voie ferrée, de l’autoroute, du golf, de l’église, de la boulangerie, du centre commercial, du cimetière… »

Notez que les appartements font partie d’un immeuble. On peut dire aussi bien : « Je vis dans un appartement » ou « J’habite dans un immeuble ».

Les maisons peuvent faire partie d’un lotissement (c’est un ensemble de maisons à peu près identiques construites en même temps).

Les maisons et les appartements peuvent faire partie d’une résidence privée (les services (jardinage, ramassage des poubelles…) sont gérés en commun). L’accès aux résidences privées est souvent contrôlé.

D’autres détails sur le logement sont parfois donnés :

- La taille : minuscule, très petit, petit, de taille moyenne, grand, très grand, immense (attention : on ne dit jamais très minuscule, ou très immense)

- L’ancienneté : neuf (neuve), récent (récente), assez récent, plutôt récent, plutôt ancien, vieil (ou vieille) / ancien (ancienne), très vieil (très vieille) / très ancien (très ancienne), rénové(e), vétuste (=vieux)…

- Le nombre de pièces : un studio, un deux pièces, un trois pièces,… un cinq pièces

- La localisation des appartements : au rez de chaussée, au premier étage, au deuxième étage,… au trente troisième étage sans ascenseur (bon courage), au dernier étage (d’un immeuble de cinq étages)…

- La localisation des maisons : dans un cul de sac=dans une impasse (dead end street), dans un lotissement, dans une résidence privée…

- Les caractéristiques diverses : bruyant/calme, sombre/ensoleillé, orienté plein sud/orienté au nord, vétuste, spacieux, bien ou mal isolé, bien ou mal insonorisé, bien ou mal entretenu, bien ou mal exposé, luxueux ou délabré, dans un quartier tranquille/dans un quartier mal famé (ou pourri)…

Mention spéciale : HLM. C’est une abréviation que vous rencontrerez souvent. Cela veut dire « habitation à loyer modéré ». Il s’agit généralement d’un immeuble de grande hauteur en banlieue dont les appartements sont loués à des familles pauvres. Ils n’ont pas bonne réputation.


Le Logement - Suite > page 2